Windows Server 2012, un point sur le licensing

La WPC (Worldwide Partner Conference) a annoncé un événement majeur ce jour: Windows Server 2012 va passer en RTM la première semaine d’août pour une disponibilité générale courant septembre. Windows Server 2012 offre une infrastructure dynamique, multi-tenante qui va plus loin que la technologie de virtualisation en fournissant une plateforme complète pour construire un Cloud Privé. Windows Server 2012, c’est :

  • Une plateforme de virtualisation complète qui offre un environnement totalement isolé, multi-tenant avec des outils permettant de garantir des niveaux de service, de faire de la refacturation et de fournir des services à la demande.
  • Des performances et la montée en charge de vos applications améliorées avec un environnement qui s’adapte à vos besoins pour garantir une utilisation optimale de vos ressources.
  • La connexion aux services dans le Cloud : Identité et plateformes de développement communes pour une connexion en toute sécurité à travers votre infrastructure.

Ce système d’exploitation serveur apporte son lot de nouveautés (IPAM, …) et bien entendu le licensing a été modifié… Profitions de ce billet pour faire un tour d’horizon de ce qui va changer !

Présentation des licences

Avec Windows Server 2012, Microsoft propose un nouveau mode de licence adapté aux besoins des clients, à l’évolution de leur infrastructure et au Cloud.

Il repose sur trois grands piliers. Ce mode de licence est en effet :

  • Simple : Windows Server 2012 est disponible en 4 éditions contre 8 auparavant, pour répondre aux besoins de tous les clients en toute simplicité.
  • Economique : Le prix par instance diminue à mesure que votre infrastructure grandit.
  • Optimisé pour le Cloud privé : Le mode de licence de Windows Server 2012 s’aligne avec celui de System Center 2012 pour vous permettre de bâtir votre Cloud privé.
  • Pour des environnements à haute densité de virtualisation
  • Droit de virtualisation illimitée
  • Accès à tous les composants Windows Server
  • Par processeur + CAL
  • Pour des environnements sans ou à faible densité de virtualisation
  • Droit pour 2 machines virtuelles
  • Accès à tous les composants Windows Server
  • Par processeur + CAL
  • Un premier serveur connecté au Cloud
  • Pas de virtualisation
  • Composants limités
  • Par serveur (limité à 25 utilisateurs et 50 périphériques)
  • 2 processeurs
  • Un premier serveur très abordable
  • Pas de virtualisation
  • Composants limités
  • Par serveur (limité à 15 utilisateurs)
  • Pas de CAL
  • Disponible en OEM uniquemet
  • 1 processeur

La grosse nouveauté vient du fait que les éditions Standard et Datacenter disposent des mêmes fonctionnalités, telles que le Failover Clustering, et disposent des mêmes capacités processeurs et mémoire (640 processeurs supportés, 4 To de mémoire) ! PAR CONTRE, chaque licence (Standard et/ou Datacenter) couvre jusqu’à 2 processeurs physiques par licence… Mais la version Datacenter 2008 R2 couvrait 1 seul processeur physique, on y gagne donc !

Les éditions Datacenter et Standard

Un modèle de licence simplifié

Les deux éditions, Datacenter et Standard, remplacent Windows Server 2008 R2 Datacenter, Enterprise et Standard. Ces deux nouvelles éditions présentent exactement les mêmes caractéristiques. La seule différence : les droits de virtualisation.

En effet, l’édition Datacenter offre un droit de virtualisation illimitée ; avec l’édition Standard, vous avez un droit pour deux machines virtuelles. Le mode de licence est commun aux deux éditions : il est par CAL et par processeur. Chaque licence couvre jusqu’à deux processeurs physiques sur un seul serveur Les deux éditions vous permettent d’exploiter toutes les fonctionnalités de Windows Server 2012, dont des services de haute disponibilité comme le Failover Clustering. Elles offrent également les mêmes capacités en termes de mémoire et de processeurs.

Un modèle de licence idéal pour le Cloud privé

Les éditions Standard et Datacenter de Windows Server 2012 présentent les mêmes caractéristiques que les éditions équivalentes de System Center 2012.

Ainsi, avec les éditions Standard et Datacenter de Windows Server 2012 et de System Center 2012, vous pouvez bénéficier des options ECI et CIS et donc de réductions à l’achat de licences ; chacune de vos licences couvre jusqu’à deux processeurs physiques et vous pouvez exploiter toutes les fonctionnalités des deux produits.

Enfin, vous avez droit au même nombre de machines virtuelles avec System Center 2012 et Windows Server 2012 : votre droit de virtualisation est illimité avec l’édition Datacenter des deux produits, et vous avez un droit de deux machines virtuelles avec l’édition Standard des deux produits.

Les éditions Essentials et Foundation pour les PME

Windows Server 2012 Essentials et Windows Server 2012 Foundation remplacent Small Business Server 2011 Essentials et Windows Server 2008 R2 Foundation respectivement. Ces deux nouvelles éditions constituent deux solutions idéales pour les petites entreprises : économiques, elles offrent de nombreuses fonctionnalités adaptées aux besoins des clients. Pour les deux éditions, le mode de licence reste par serveur.

L’édition Essentials est limitée à 25 utilisateurs et 50 devices et ne nécessite pas de CAL. Il n’y a pas de droit pour virtualiser. Le serveur peut être hébergé dans un environnement physique ou virtuel.

L’édition Foundation est limitée à 15 utilisateurs et ne nécessite pas de CAL. Il n’y a pas de droit pour virtualiser. Le serveur doit être hébergé dans un environnement physique et il est disponible en OEM uniquement.

Mises à jour

Avec la Software Assurance, il est possible de migrer vers les éditions 2012 de Windows Server, en respectant les droits de migration suivants :

Depuis Windows Server 2008 R2 MAJ vers Windows Server 2012
2 licences Datacenter 1 licence Datacenter
1 licence Standard 1 licence Standard

Donc, pour couvrir 6 VMs, il faut 3 licences Standard.

Depuis SBS 2011 MAJ vers Windows Server 2012
1 licence SBS 2011 Essentials 1 licence Windows Server 2012 Essentials

Editions retirées :

Depuis Windows Server 2008 R2 MAJ vers Windows Server 2012
1 licence Enterprise 2 licences Standard
2 licences Web Server 2008 R2 1 licence Standard
1 licence HPC Server (*) 1 licence Standard

Les possesseurs de licences SBS sont chanceux:

Depuis SBS 2011 MAJ vers Windows Server 2012
SBS 2011 Standard Windows Server 2012 Standard + Exchange Server Standard
SBS 2011 Premium Windows Server 2012 Standard + SQL 2012 Standard

(*) Les clients ayant actuellement deux licences Windows Server 2008 R2 HPC ou Microsoft HPC Pack 2008 R2 Enterprise ont droit à une licence Windows Server 2012 Standard.

Rétrogradation

Il est possible de rétrograder des composants de Windows Server 2012 vers une ancienne version ou une édition inférieure.

Windows Server 2012 Datacenter peut être rétrogradé vers toute version des éditions Datacenter, Enterprise ou Standard.

Windows Server 2012 Standard peut être rétrogradé vers toute version des éditions Enterprise ou Standard. Les droits à virtualiser restent ceux de Windows Server 2012 (ex : En rétrogradant un Windows Server 2012 Standard vers Windows Server 2008 R2 Entreprise, vous bénéficiez d’un droit pour 2 machines virtuelles).

Le Pricing

Datacenter $4809 (2.999 auparavant)
Standard $882 (1209 auparavant – 3919 pour l’Enterprise)
Essentials $425
Foundation en OEM uniquement

Quelques Exemples pratiques

Exemple Licence(s) Datacenter requise(s) Licence(s) Standard requise(s)
1 processeur, pas de virtualisation 1 1
4 processeurs, pas de virtualisation 2 2
2 processeurs, 3 VMs 1 2
2 processeurs, 12 VMs 1 6

Fonctionnalités des différentes éditions

Windows Server 2012 Standard se voit donc doté de fonctionnalités auparavant uniquement disponibles sur les versions Enterprise et Datacenter de l’édition 2008 R2:

  • Windows Server Failover Clustering
  • BranchCache Hosted Cache Server
  • Active Directory Federated Services
  • Capacité Active Directory Certificate Services étendue
  • Distributed File Services (support de plus d’une racine DFS)
  • DFS-R Cross-File Replication

Voilà, c’est fini, n’oubliez pas de télécharger l’ebook gratuit ici.