Le sizing de votre stockage facile

Dans mon travail au quotidien, beaucoup de clients nous donnent des volumétries utiles à respecter. Mais combien d’entre nous prennent en compte la volumétrie réelle APRES formatage ??? Sur une grappe RAID de plusieurs dizaines de disques, le « préjudice » peut s’élever à plusieurs To….

Simplement en entrant la volumétrie utile, le classeur calcule le nombre de disques requis pour respecter celle-ci. J’ai également ajouté une estimation des IOPS et du débit pour chacune des configurations RAID. Certaines valeurs apparaîtront en rouge, cela indique que financièrement il faut ajouter trop de disques pour atteindre la volumétrie demandée.

A NOTER: mes calculs ne prennent pas en compte la taille des I/O applicatifs, du block size, le ports de ports FC, la longueur de queue, paramétrage du cache (adaptive, …) …. mais tiennent compte uniquement que de la taille de stripe… Je vais d’ailleurs faire un article sur le sujet.

Le calcul ne donne qu’une idée approximative et minimale des IOPS délivrées.

Le calcul se base sur celui de www.wmarow.com/strcalc/, à savoir arrayIOPS = (disks * diskIOPS) / ((1 + ((ioSize * 1 / appBlockSize) – 1) / (stripeSize * 1 / appBlockSize)) * reads / 100 * (1 – readCacheHitRatio / 100) + writeIO * ( 1 + ((ioSize * 1 / appBlockSize) – 1) / (stripeSize * 1 / appBlockSize)) * writes / 100 * (1 – writeCacheHitRatio / 100))

A télécharger ici sur Technet.